Archives mensuelles : mars 2014

Festival du film asiatique de Deauville

Il y a un peu plus d’une semaine, s’achevait la 16e édition du film asiatique de Deauville dont nous vous parlions il y a une quinzaine de jours. Pour ceux qui n’ont pas pu assister au festival au cours de leur weekend à Deauville, retour sur les récompenses de cette année.

Zhanna Issabayeva recevant le lotus du meilleur film pour Nagima

Zhanna Issabayeva recevant le lotus du meilleur film pour Nagima

Cette année encore le festival du film asiatique de Deauville a été un franc succès. En effet, la volonté des organisateurs de promouvoir un cinéma encore méconnu en Europe et en France fonctionne, le festival attirant des personnes de l’Europe entière venues s’ouvrir à une autre vision du cinéma.

Le palmarès de l’édition 2014 est le suivant : 

-Le Lotus du meilleur film : Nagima de Zhanna Issabayeva (Kazakhstan)
Synopsis : « Nagima est une jeune femme disgracieuse, illettrée et peu diserte qui a été abandonnée à la naissance et placée dans un orphelinat. Elle partage dorénavant un petit studio dans les environs de la ville d’Almaty avec son amie Anya rencontrée à l’orphelinat et qui est enceinte. Mais Anya meurt lors de l’accouchement et le nouveau-né – une fille – se retrouve à son tour placé dans un orphelinat. Afin d’arrêter ce cercle vicieux, Nagima décide de l’adopter… »

-Lotus du jury (exceptionnellement décerné à 2 films) :

Lee Su-jin, lauréat de 3 prix pendant le festival

Lee Su-jin, lauréat de 3 prix pendant le festival

- Han Gong-Ju (A Cappella) de Lee Su-jin (Corée du Sud)

Synopsis : « Han Gong-ju, une jeune lycéenne, se retrouve impliquée malgré elle dans une histoire sordide. Délaissée par ses parents et contrainte de s’inscrire dans un autre établissement, elle emménage chez la mère d’un enseignant. Victime des circonstances et n’ayant rien à se reprocher, Gong-ju doit tout faire pour éviter d’attirer l’attention sur elle… Mais un jour, Eun-hee, une nouvelle camarade de classe qui fait partie du club de chant a capella du lycée, découvre les prédispositions de Gong-ju au chant et décide de lui proposer d’intégrer la chorale. »

-Ugly de Anurag Kashyap (Inde)
Synopsis : « Rahul et Shalini, les parents de Kali, dix ans, sont divorcés. La fillette vit désormais avec sa mère et son beau-père, Shoumik, responsable d’une brigade de la police de Bombay. Un samedi, alors que Kali passe la journée avec son père Rahul, elle disparaît… »
Enfin le film Han Gong-Ju (A Cappella) de Lee Su-jin a également reçu le Lotus Air France (Prix de la critique internationale) ainsi que le le prix du public de la ville de Deauville. Déjà récompensé à Marrakech par Martin Scorcese, le premier long métrage de Lee Su-jin est un véritable triomphe. Ce film inspiré de faits réels sortira en fin d’année 2014 en France sous le nom « A Cappella » pour ceux qui n’auraient pas vus le film au cours de leur weekend à Deauville.

Festival du film asiatique de Deauville

Du 5 au 9 mars prochain, se déroulera « l’autre » festival de Deauville, la 16e édition du festival du film asiatique de Deauville. L’occasion de se confronter à une autre vision du cinéma avec la projection de nombreux films inédits que vous pourriez voir pendant vos vacances à Deauville, Trouville ou Honfleur.

L'affiche de la 16e édition du festival du film asiatique de Deauville

La première édition a eu lieu en 1999, sa volonté étant de mettre en avant la richesse du cinéma d’un continent qui manque encore de reconnaissance et de visibilité en France et plus largement en Europe. Du cinéma thaïlandais au cinéma iranien en passant par le cinéma coréen, chinois ou encore japonais ou indien, le festival de Deauville permet la diffusion de nombreux films inédits en France qui ne manquent pas d’intérêts. Le festival asiatique du film de Deauville est donc l’occasion d’avoir un aperçu de la production asiatique sur l’année mais aussi de rendre des hommages aux réalisateurs emblématiques ou émergents.

LE JURY

Pour cette 16e édition, le jury sera composé de :                                                             Claire Denis, présidente du jury, scénariste et réalisatrice à qui l’on doit « Les Salauds » en 2013 notamment.                                                                                                                       René Bonnell, homme des médias et écrivain. Rachid Bouchareb, réalisateur, scénariste et producteur. Samir Guesmi, comédien. Florence Loiret-Caille, comédienne. Gilles Marchand, réalisateur et scénariste. Roxanne Mesquida, comédienne.

Claire Denis, présidente du jury en 2014

Claire Denis, présidente du jury en 2014

LES HOMMAGES

Cette année, le festival rendra hommage à 3 figures importantes du cinéma asiatique : Tsai Ming-Liang, l’un des maîtres du cinéma taïwanais, à Malani Fonseka, célèbre comédienne sri-lankaise et enfin à Hideo Nakata, réalisateur japonais de films incontournables tels que « Dark Water » et « Ring » notamment. Il présentera également en avant-première mondiale son nouveau film « Monsterz ». La tradition veut que la ville de Deauville inscrive leurs noms sur des médailles qui seront scellées sur la Place du Marché au cours de la cérémonie du « Murmure asiatique » le samedi après-midi.

La comédienne sri-lankaise Malani Fonseka qui va recevoir un hommage cette année

La comédienne sri-lankaise Malani Fonseka qui va recevoir un hommage cette année

LES FILMS EN COMPETITION

Les 8 films en compétition sont : Han Gong-Ju de Lee Su-Jin, Mater Dolorosa de Adolfo B. Alix Jr, Nagima de Zhanna Issabayeva, No Man’s Land de Ning Hao, Steel Cold Water de Choi Jin-Seong, Toilet Blues de Dirmawan Hatta, Trapped de Parviz Shahbazi et Ugly de Anurag Kashyap.

LES PRIX

Les prix décernés à l’issu du festival sont au nombre de 4. La cérémonie du palmarès aura donc lieu le samedi 8 mars. On y trouve le Lotus du meilleur film, le Lotus du jury, le Lotus Air France (prix de la critique intternationale) et enfin, le prix du public, créé en hommage à l’attachement du public au festival.

LA RENCONTRE ECONOMIQUE ET CULTURELLE

Chaque année, le Festival est aussi l’occasion d’une journée économique et culturelle qui permet de rassembler des professionnels et experts de l’Asie pour témoigner et débattre sur les relations économiques entre la France et un pays asiatique. Après la Chine en 2013, ce sera la Corée du sud,  vendredi 7 mars 2014.  France-Corée : Regards Croisés.

Vous savez ce qu’il vous reste à faire pour pouvoir assister à ce superbe festival, trouver et réserver vos vacances à Deauville, Trouville ou Honfleur !