Archives pour la catégorie patrimoine normandie

maison architecte Deauville Normandie

Comme dans toutes les régions de France et du monde, l’architecture des maisons de Deauville et plus généralement des maisons normandes a ses particularités. En effet, si il existe aujourd’hui une vraie tendance vers la maison architecte Deauville Normandie, il n’en reste pas moins que le socle architectural repose sur des maisons traditionnelles dites à colombage. Ce type de maison se retrouve dans d’autres villages et régions de France et notamment en Alsace même si le processus de mise en œuvre (mise en construction) peut se révéler pour autant différent.

Exemple de maison traditionnelle à louer Deauville:

Location-maison-traditionnelle-Deauville

Exemple de maison architecte à louer Deauville:

Location-maison-architecte-Deauville

Si les maisons à Colombage sont celles que l’on trouve principalement en Normandie, le passage de la seconde guerre mondiale a malheureusement détruit complètement certains villages tels que Lisieux ou encore Rouen. De ce fait ce sont des constructions nouvelles qui ont remplacé les maisons traditionnelles normandes et il faut reconnaître que ces constructions modernes ont été suivies par une tendance très actuelle, celle de la maison architecte Deauville Normandie.

Dans certains autres villes de la côte Normande, comme Deauville par exemple, ce sont donc des bâtisses à colombages qui cohabitent avec des bâtiments et des maisons plus modernes ! Si vous voulez vous retrouver dans un paysage composé exclusivement de maisons normandes, cela risque d’être difficile. Pour ce, nous vous recommandons de vous rendre dans le vexin normand ou encore dans le pays d’Auge.

Après, chose que vous aurez peut être plus de mal à remarquer, le matériau utilisé pour la construction des maisons traditionnelles normandes est différent selon que l’on se trouve en basse ou haute Normandie. Certains préfèrent le granit, notamment dans le cotentin quand d’autre font appel au calcaire, encore appelé pierre de Caen, en référence à la ville du même nom. Sur My Home In vous trouverez aussi bien des maisons traditionnelles disponibles à la location qu’une maison architecte Deauville Normandie.

Et si l’architecture Normande, tout comme les maisons d’architecte ne vous attirent pas plus que cela, vous pourrez alors envisager de passer vos vacances en Charente Maritime, et notamment sur l’ile de ré sur laquelle seule une architecture traditionnelle est autorisée. Vous pouvez consulter les offres de location ile de ré sur My Home In Ile de Ré.

Rouen Normandie

Depuis quelques semaines, nous  avons commencé une série récapitulant les principaux lieux de visites pendant votre séjour normand et si la plupart des vacanciers ou visiteurs choisissent de séjourner sur la côte, il n’en demeure pas moins que Rouen, en Normandie nous semble être une très belle ville à visiter. Nous avons sélectionné pour vous trois lieux de visite pour votre visite de la ville.

La cathédrale Notre Dame de Rouen – Normandie

Nichée au sein du coeur historique de Rouen Normandie,  non bombardé par la seconde guerre mondiale, cette cathédrale dont la rénovation par les compagnons du devoir est programmée pour de très longues années est un des fleurons de l’art gothique français. La tour de beurre et les flèches sont en tous points remarquables. La nef très fine et haute donne un caractère majestueux à cet édifice qui s’élance vers le ciel. L’histoire récente liée aux bombardements de Rouen est bien illustrée. Ne pas manquer également les tombes des ducs normands ainsi que les escalier de la librairie dans l’allée de gauche.

La cathédrale de Rouen, comme ses semblables est un impressionnant havre, un refuge au cœur de la banale agitation citadine. On la visitera à sa façon mais nous on aime bien deux variantes:
– l’aborder latéralement, donc pas par le parvis, pour être happé, de manière plus inattendue, par la beauté du lieu et l’élévation qu’elle inspire;
– se permettre un salut à Jeanne d’Arc en sa chapelle dédiée, sans manquer l’hommage anglais matérialisé par une réplique de l’épée de la sainte combattante.

La cathédrale de Rouen

La cathédrale de Rouen

La colorisation de la cathédrale en période estivale est un évènement à ne pas rater.

Le musée des beaux arts de Rouen – Normandie

En ce moment se tient l’exposition « Cathédrales 1789-1914, un mythe moderne »  et elle est très réussie avec des centaines d’œuvres très bien présentées. Nous avons particulièrement aimé les cathédrales vues par les Impressionnistes évidemment pour la fameuse série de Monet, mais aussi Rodin. Un parcours à travers deux siècles de peintures, sculptures, mobilier, bijoux et photographies lors de cette exposition qui se tient jusqu’à la fin du mois d’aout

Sinon, à deux pas de la gare de Rouen Normandie, ce musée est très riche et présente une des plus grandes collections de peinture en France. Portraits néoclassiques du XVIIIe siècle, peinture académique du XIXe siècle, impressionnistes. De très belles oeuvres, fort bien présentées dans des salles lumineuses et sobres, qui permettent de redécouvrir de nombreux artistes.

 La rue du gros horloge – Rouen Normandie

Site incontournable, à voir plutôt le matin pour une visite tranquille avec moins de monde que l’après midi où les promeneurs fréquentent souvent la rue et crée bien évidemment une autre ambiance. C’est alors une rue pleine d’animation et de pavés… (donc attention aux parents avec des poussettes ou dans un autre registre pour les femmes avec des chaussures à talons!). Vous découvrirez de jolies magasins, de belles vitrines, et bien sûr l horloge qui vous surprendra par sa beauté. Par contre il faut aussi quitter une peu cette superbe rue pour découvrir le coeur de Rouen qui est un musée à ciel ouvert.

La rue de l'Horloge

La rue de l’Horloge

Pendant vos vacances normandes sur la Côte que vous séjourniez à Trouville ou à Honfleur, pensez à venir faire une visite à Rouen, vous ne le regretterez pas.

Cathédrales en Normandie

Si vous êtes en location de vacances sur Deauville, Honfleur ou Trouville pendant l’été et si vous décidez d’ouvrir un chapitre culture, il ne faudra pas manquer de faire route un peu à l’est pour se rendre dans la belle ville de Rouen où se tient jusqu’au 31 août prochaine une exposition sur les cathédrales en Normandie.

Plus précisément la mission que s’est fixée cette exposition est d’explorer la place de la cathédrale dans l’imaginaire artistique depuis Goethe et Hugo jusqu’à la première guerre mondiale et le bombardement de Reims.

« Les Cathédrales, un mythe moderne: 1789-1914″ se tient au musée des beaux-arts de Rouen depuis le 12 avril, et ai programmé au Wallraf-Richartz Museum de de Cologne à partir de la fin du mois de septembre. Si elle a pour cadre le centenaire de la 1ère guerre mondiale, elle outrepasse aussi le sujet de la Grande Guerre en apportant un éclairage fondamentale sur le rapport franco-allemand.

Cette rencontre entre les deux villes de Rouen et Cologne n’est pas un hasard car leurs deux cathédrales ont été construites respectivement au XIIe et au XIIIe siècle avant d’être  redécouvertes au XIXesiècle à la faveur d’un engouement populaire pour le gothique. Mis sur la touche pendant des siècles, ces édifices font alors l’objet d’importants travaux de restauration.  Ces deux villes possèdent également deux musées, considérés parmi les plus excellents d’Europe.

la Cathedrale de Rouen

la Cathedrale de Rouen

Avec plus de 180 œuvres, 15 sections, 1200 m2, l’exposition croise les arts et les regards : peintures, sculptures, mobilier, bijoux, photographies, maquettes, littérature, cinéma, art contemporain sont convoqués pour raconter un parcours à travers deux siècles d’aventures artistiques.

Comme expliqué plus haut, après avoir sombré dans l’oubli pendant plusieurs siècles, la cathédrale gothique, qui incarne par excellence l’architecture monumentale du Moyen-Âge, a connu au XIXe siècle une renaissance inattendue, devenant symbole de prestige pour la monarchie et emblème de l’identité nationale. Mais peu de gens savent combien la cathédrale gothique a également servi de sujet en poésie, musique, peinture et au théâtre ou à l’opéra au cours du XIXe siècle, fournissant une inépuisable source d’inspiration à de très nombreux écrivains, compositeurs, artistes plasticiens et décorateurs. L’exemple le plus célèbre est la série que Monet consacra à la cathédrale de Rouen. Cela sera le cœur de l’exposition, et son point d’équilibre chronologique. Elle retracera également les grands mouvements de convection qui l’on précédé dans le débat autour du patrimoine monumental des cathédrales, puis les répercussions de l’œuvre de Monet sur les arts, la cristallisation de la cathédrale en tant que symbole national de part et d’autre du Rhin, jusqu’au traumatisme du bombardement de la cathédrale de Reims. Le parcours se termine sur une vision de la cathédrale moderne à travers les œuvres de grands noms de l’art contemporain.

Un tableau de Monnet

Un tableau de Monnet

Si vous êtes passionnés de Cathédrales et que vous décidez de prendre une location de vacances en Provence, vous pourrez aussi vous aller visiter la cathédrale Sainte-Marie-Majeure, souvent appelée la Major à Marseille construite en style néo-byzantin et située dans le quartier rénovée récemment de la Joliette.

Pont de Tancarville!

Si vous avez pris une location sur Deauville pour passer vos prochaines vacances, et si l’envie vous prend de découvrir la Haute Normandie, vous serez contraint forcé obliger de passer par le pont de Tancarville, vous donnant ainsi l’occasion de découvrir une prouesse architecturale des années cinquante, enjambant l’un des plus grand fleuves de France, la Seine.

Pont-de-tancarville-my-home-in

La Seine, l’un des plus grands fleuves de notre pays marque la frontière entre la Basse Normandie et la Haute Normandie mais aussi celle entre le département de l’Eure au sud et celui de la Seine Maritime au nord. Si vous avez pris une location à Deauville pour passer vos prochaines vacances, emprunter ce pont vous permettra de découvrir deux Normandie bien différentes, la basse composée principalement de plages de sable et la Haute caractérisée par sa côte découpée et ses falaises, dont les plus emblématiques sont celles de la ville d’Etretat.

Mais revenons en au pont de Tancarville avec quelques éléments d’information tout d’abord. Le Pont de Tancarville est un pont suspendu, comme il en existe peu en France. Il mesure 1420 mètres de long au total, la partie « suspendue » ne représentant que 600 mètres, ce qui est déjà important quand on sait que ce pont a été construit à la fin des années 50 (sous l’égide entres autres de l’architecte Lagrange). Le point culminant de la travée centrale est à 51 mètres alors que l’altitude la plus élevée du pont est de 125 mètres (point d’arrimage du câblage nécessaire à la tenue de l’ensemble). Le Pont de Tancarville avait d’ailleurs au moment de sa construction la plus longue travée centrale de tous les ponts européens!

L’arrivée du Pont de Tancarville reliant les communes de Tancarville et de Marais Vernier mis par ailleurs fin aux services du bac qui reliat alors les villes de Berville sur Mer dans l’Eure au village du Hode dans la Seine Maritime. Certes, le bac avait un réel charme mais ne constituait pas une solution satisfaisante pour ceux qui étaient pressés! Il fallu environ 4 ans pour achever la construction de ce pont qui rentra en service le 2 juillet 1959 pour le plaisir des estivant ayant pris une location sur Deauville, Honfleur ou les environs car leur offrant une facilité de passage entre les « deux Normandie » n’existant pas auparavant. Deux fois par an, à intervalles réguliers et sous le contrôle des Ponts et Chaussées, le pont de Tancarville fait l’objet de visites de sécurité. Il est ainsi fermé l’espace de quelques heures, laissant le temps à des acrobates ingénieurs de s’assurer de la bonne tension des câbles portant la travée centrale…

Si votre passage sur Deauville et par le pont suspendu de Tancarville vous rend « fan » de ce type de construction, vous pourrez alors organiser votre prochaine location vacances Marseille afin d’admirer le pont suspendu de Mallemort, enjambant la Durance, rivière bien connue du département des Bouches du Rhone!

Tourisme en Normandie, l’occasion de découvrir de magnifiques parcs et jardins

Le Château d’Acquigny est de style Renaissance, sa forme actuelle finalisée au 18ème siècle fait partie d’un domaine comprenant un parc et des jardins magnifiques que vous pourriez être tentés de visiter si vous faîtes du tourisme en Normandie.

Le Château d'Acquigny entouré de son vaste parc

Le Château d’Acquigny entouré de son vaste parc

Le parc romantique, au confluent de l’Eure et de l’Iton, sert d’écrin à ce château Renaissance. Du vaste parc à la française originel, subsistent aujourd’hui l’orangerie composée de briques pastel avec sa collection d’agrumes mais aussi le potager verger entouré de canaux, le grand miroir, de vastes perspectives ainsi que de magnifiques arbres : platanes d’orient, tilleuls et puissants marronniers, sophoras du japon, cyprès de Louisiane notamment.

Ce parc, d’une quinzaine d’hectares, voit le jour à la fin du XVIIIème siècle. Le réseau de canaux rectilignes et perpendiculaires est alors complété par une rivière serpentine où se reflètent dans les bassins le château, les arbres de tailles spectaculaires ou exotiques, les arbustes. Inspiré par « les rêveries d´un promeneur solitaire » de Jean-Jacques Rousseau et par Goethe, un pont romantique, un chemin de roches, des cascatelles, et une cascade monumentale agrémentent cette rêverie au fil de l´eau et de l´histoire.

La rivière coulant au milieu du parc du Château d'Acquigny

La rivière coulant au milieu du parc

Conçu à la même période, le parc paysager est spécialement dessiné pour mettre en valeur le château et le site dans son ensemble. L’alternance toute en courbe de pelouses, de bosquets d’arbres et d´arbustes à fleurs pour toutes les saisons et de plans d´eau constitue un paysage harmonieux tout en douceur. Dans ce site, chaleur et eau se conjuguent permettant la plantation en pleine terre de plantes de régions chaudes et un développement inhabituel d’arbres exceptionnels par leur taille et leur rareté : des platanes, jusqu’à huit mètres de circonférence, qui culminent jusqu’à quarante sept mètres cinquante au-dessus du sol, des pins laricio, des séquoias, des cyprès de Louisiane, des hêtres des pourpres et des sophoras du Japon offerts par Jussieu au Président d’Acquigny en 1768.

Un petit aperçu de ce qui attend lors de votre ballade dans le parc

Un petit aperçu de ce qui attend lors de votre ballade dans le parc

En perpétuelle évolution, le parc s’enrichit, d’années en années, de nouvelles essences et plantes de collection : des cèdres du Liban, de l´Atlas ou de l’Himalaya, des féviers d’Amérique, des tulipiers de Virginie, des pins parasol, d’yuzu, de mûriers, des micocouliers, des arbousiers, ou arbres aux fraises, des metaséquoïa de nombreuses variétés de bouleaux, de zcercidiphyllum, ou arbre au caramel, et d’arbres aux mouchoirs.

A une heure de Paris, entre Rouen et Evreux, à mi-chemin de Giverny et du Champ de Bataille, les parcs et les jardins du Château d’Acquigny vous ouvrent leurs portes, tous les jours de juillet et août de 14h00 à 19h00, les week-ends et jours fériés, du 1er dimanche d’avril au dernier dimanche d’octobre de 14h à 18h ; une invitation à une promenade dans un cadre idyllique, à la fois historique, botanique et romantique, au cours de laquelle vous pourrez goûter au charme, à la beauté apaisante et à la fraîcheur d’un parc romantique au cours de votre séjour touristique en Normandie.

Pendant vos vacances à Deauville, essayez vous aux jeux normands ancestraux !

Oui, il existe bel et bien des jeux ou sports typiquement normands, souvent d’origine Viking même que l’on peut encore pratiquer aujourd’hui en prenant beaucoup de plaisirs. À vous de tenter l’expérience à l’occasion de vos vacances à Deauville !

De toute évidence, 2 joueuses de Kubb chevronnées

De toute évidence, 2 joueuses de Kubb chevronnées

Kubb, un jeu de plus de 1000 ans !

Ce jeu fait pour les petits comme pour les grands, dont les origines remontent à l’époque Viking, était autrefois pratiqué en Normandie. Il est ensuite tombé dans l’oubli alors qu’il était très populaire en Suède et notamment sur l’île de Gotland. Kubb qui signifie en suédois « pièce de bois », est un jeu de société d’extérieur ; deux à douze joueurs s’affrontant au sein de deux équipes adverses. Le jeu de Kubb symbolise un champ de bataille composé de deux lignes de front formées par cinq guerriers qui s’affrontent pour défendre leur roi. Kubb est réapparu en Suède au cours de l’été 1999 où il connut un important succès avant que celui-ci s’étende un peu partout dans le monde.

Voici comment disposer le terrain du Kubb

Voici comment disposer le terrain du Kubb

Les règles du jeu sont les suivantes : 

Cela se joue aussi bien sur une surface en herbe que sur une plage ou sur la neige. Le terrain de jeu, de forme rectangulaire, est délimité par quatre piquets. En début de partie, cinq briques sont disposées sur chacune des lignes de fond ; le roi occupant le point central du terrain.
Pour déterminer quelle équipe engagera la partie, un joueur de chaque équipe doit lancer un bâton depuis la ligne de fond en direction du roi en évitant de faire tomber ce dernier. L’équipe dont le bâton est déclaré le plus proche du roi entâme la partie.

La Tèque 

Même les religieux de l'Abbaye de Sainte-Marie de Lagrasse joue à la tèque ! Pourquoi pas vous ?

Même les religieux de l’Abbaye de Sainte-Marie de Lagrasse joue à la tèque ! Pourquoi pas vous ?

Ce jeu de gagne-terrain, considéré comme l’ancêtre du baseball et du cricket, était joué en Normandie au Moyen âge. Il fut emporté outre Manche dans les bagages des soldats de Guillaume le Conquérant et, se pratique encore aujourd’hui, dans des écoles de Normandie est probablement issu d’un ancien jeu viking, le Knattleikr, dont il reste encore quelques traces.

Pour pratiquer ce sport il faut se munir d’une balle de tennis, une planche à découperou une raquette pleine, 5 piquets ou pierres pour matérialiser les bases. Le nombre de joueurs oscille de 4 à 6 joueurs par équipe.

Les règles du jeu sont simples :

Le lanceur envoi la balle au batteur désigné N° 1 et ce dernier doit taper la balle le plus loin possible pour que les défenseurs ne puissent le toucher. Le lanceur devient batteur et ainsi de suite jusqu’à ce que le dernier lanceur est pu battre la balle envoyée par un des équipiers qui le précède et qui aura fait le tour des bases.

En principe les batteurs N° 1 et N° 5 ou N° 6 doivent être les meilleurs afin de pouvoir faire sortir l’équipe au complet. En effet ils jouent en dernier et le N° 5 ou N°6 n’a qu’un coup pour faire le maximum de points.

Du côté de l’équipe des défenseurs, elle a pour objectif d’empêcher l’équipe adverse de marquer des points et notamment ceux du bonus de tour complet. Elle désigne un tireur charger de toucher. Celui ci doit rester à l’intérieur de la zone formée par les bases.

Comment compte-t-on les points : 1 par base, 2 points en plus si un tour complet des bases est réalisé sans être touché. Les équipes sont alternativement Batteurs/Lanceurs et Défenseurs pour les trois.

Il existe une variante à la tèque : Proche du jeu Viking, le « Knattleikr », cette variante s’adresse à des joueurs chevronnés. Il est possible que les batteurs attendant leur tour empêchent l’équipe adverse d’acheminer la balle au lanceur. Dans ce cas, ils doivent attendre derrière le batteur et que la balle soit tapée avant de s’élancer. Plus il y aura de joueurs en dehors du parcours et plus il sera difficile d’acheminer la balle au lanceur.

Voilà, vous savez tout ! À vous d’expérimenter les jeux normands au cours de vos vacances à Deauville ou ailleurs en Normandie.

Pendant vos vacances en Normandie, découvrez les plages du D-Day

L’opération Overlord, nom donné au débarquement allié s’est déroulé sur cinq plages de Normandie, divisée en 2 secteurs (américain et anglo-canadien). Vous pouvez aujourd’hui, retourner sur les traces d’une des journées les plus sanglantes de l’histoire contemporaine à l’occasion de vos vacances en Normandie.

Nous vous proposons une présentation des 2 plages sur lesquelles les américains ont débarqué.

UTAH BEACH

C’est la plage se trouvant la plus à l’ouest des zones du débarquement. Elle se situe sur la côte nord-est du Cotentin, à l’ouest de l’estuaire de la Vire. La zone géographique de Utah Beach s’étendant de Quinéville à Sainte Marie du Mont soit environ 5 kilomètres, comportant une zone d’assaut principal au niveau de Varreville.

Initialement, Utah Beach n’était pas prévue dans les plans du débarquement, cependant l’augmentation du nombre de chalands disponibles et l’opportunité d’avoir une tête de pont plus proche du port de Cherbourg ont engendré sa participation à l’opération. Ce qui caractérisa Utah Beach fut le nombre le moins élevé des pertes en vies humaines et à la fin de la première journée, elle avait en terme de résultats, les plus proches des objectifs initiaux des Alliés. Il faut dire que la 4e division d’infanterie américaine n’y rencontra q’une relativement faible présence ennemie. En effet, les allemands jugeant le terrain peu propice à un débarquement y avaient dressé des fortifications moindres que sur les autres plages. Il est vrai que la plage se trouve sur un cordon littoral adossé à des zones marécageuses.

Enfin, le débarquement sur Utah Beach aura été précédé d’une opération aéroportée de nuit, qui elle fut couteuse en vies humaines, sur Sainte Mère Église et Chef du Pont dans le but de contrôler les routes situées au travers des marais à la sortie de plage.

Une autre plage du débarquement que vous pourrait découvrir pendant vos vacances en Normandie.

La plage d'Utah Beach de nos jours

La plage d’Utah Beach de nos jours

….

OMAHA BEACH

Sur une longueur de 8 kilomètres entre Sainte Honorine des Pertes à l’est et Vierville sur Mer à l’ouest se trouve la zone de débarquement d’Omaha Beach sur la côte occidentale du Calvados.

L’objectif à Omaha était de s’emparer et, ensuite, de tenir une tête de pont de huit kilomètres de profondeur entre Port en Bessin et la Vire et, dès que possible, de faire la jonction à l’est avec les Britanniques et à l’ouest avec les américains débarqués à Utah Beach afin d’établir une tête de pont continue sur la côte normande.

La section du mur de l’Atlantique face aux assaillants était défendue par environ 2 000 hommes provenant de deux divisions d’infanterie allemande. De multiples obstacles avaient été installés sur la plage pour interdire tout débarquement. Ces obstacles étaient sous le feu de positions fortifiées construites sur le talus et la crête et équipées de mitrailleuses ainsi que de canons. On y trouvait aussi des observateurs d’artillerie chargés d’ajuster les tirs de batteries déployées plus dans la profondeur.

Le débarquement de la première vague eut lieu trois heures avant la marée haute. Ceci était indispensable pour ne pas jeter les barges de débarquement sur les obstacles situés en haut de l’estran. Omaha Beach est la plage du débarquement dont les pertes du Jour J ont été les plus importantes (30 % du total des pertes du 6 juin) et elle partage avec Juno Beach, le taux de perte le plus fort avec près de 8 % des effectifs débarqués dont beaucoup par noyade. 1 000 Américains sont tués et 2 000 blessés sur Omaha (le bilan précis reste inconnu). L’histoire retient le surnom de « Bloody Omaha » (Omaha, la sanglante) que des films célèbres comme « Le jour le plus long » ou « Il faut sauver le soldat Ryan » ont mis en scène.

Nous nous devons d’observer un devoir de mémoire à l’égard des soldats héroïques débarqués ce jour du Juin 1944 lorsque nous parcourons aujourd’hui ces plages.

 

 

 

Visitez le mémorial de Caen pendant vos vacances à Deauville, Cabourb ou Honfleur.

Des vacances en famille à Deauville, Cabourg ou Honfleur sont souvent l’occasion de re-parcourir l’histoire européenne et mondiale récente, abordée de façon pédagogique et interactive au Mémorial de Caen.

L'entrée du Mémorial

L’entrée du Mémorial

Le Mémorial de Caen est donc un musée consacré à l’histoire du 20 ème siècle dont l’idée initiale a été trouvé par le maire de Caen, Jean-Marie Girault, dès l’année 1969. Ce musée est entièrement consacré/tourné vers la paix. Il se trouve à Caen, capitale régionale normande, tout proche des plages du débarquement allié du 6 Juin 1944. La ville fut en grande partie détruite par les bombardements alliés à la fin de la seconde Guerre Mondiale.

Le musée a été inauguré en 1988 par François Mitterand en présence des 11 chefs d’états des pays impliqués dans la seconde guerre mondiale. La première pierre de l’édifice a été posée par Jacques Chirac, alors premier ministre, le 10 Septembre 1986.

Le musée connait un grand succès de par sa capacité à intéresser les plus jeunes comme les moins jeunes grâce notamment à un grand nombre d’éléments historiques passionnants et une approche de l’histoire accessible à tous. Il est d’ailleurs en 2007 le musée le plus fréquenté hors Île-de-France avec plus de 400 000 visiteurs venus le visiter lors de leurs location de vacances en Normandie.

Le Mémorial de Caen a reçu le label « Musée de France ». Il fait également partie de l’International Network of Museums for Peace.

memorial-caen-2

À partir de 2002, le musée s’est agrandi avec l’ouverture d’une nouvelle aile principalement consacrée aux cultures de paix et à la Guerre froide. Les deux parcours muséographiques réunis permettent de couvrir les années 1918 à 1989, du Traité de Versailles à la chute du mur de Berlin. Vous n’êtes bien sur pas obligé de parcourir l’intégralité du musée mais pour ceux qui seraient déjà parfaitement au fait des évènements de la seconde guerre mondiale, la nouvelle aile constitue un intérêt certain.

En 2009 et 2010, le Mémorial de Caen a encore rénové ses parcours et ouvert quatre nouveaux espaces de visite : «Guerre mondiale, Guerre totale» et « Le Débarquement et la Bataille de Normandie» dans la partie consacrée à la Seconde Guerre mondiale, « Berlin au cœur de la Guerre froide » dans la partie consacrée à la Guerre froide, et « Taches d’opinions » (sur l’actualité du monde au travers le dessin de presse) qui remplace l’exposition précédemment consacrée aux cultures de paix.

Le musée propose des visites guidées interactives adaptées à tous les âges, des expositions temporaires qui ne manqueront pas d’attiser votre curiosité pendant vos vacances à Deauville, Cabourg ou Honfleur.

La vache normande, pourquoi un tel succès ? À découvrir pendant votre location de vacances en Normandie

Symbole de la Normandie, la vache normande est connue et appréciée pour ses qualités laitières et les propriétés nutritives de son lait, mais aussi la saveur de sa viande « persillée ». On raconte que la race bovine normande fut introduite dans nos campagnes dès le Xème siècle par les Vikings, qui auraient fait le choix d’emmener leurs vaches plutôt que leurs femmes !

Commençons par l’origine de la race bovine normande. Elle proviendrait de la Norvège, dans le Comté de « Télémark ». Cependant, d’autres affirmations la font naître du croisement de la race « Cotentine » avec la race britannique « Durham ». Quoiqu’il en soit, les 3 races à l’origine de la race Normande sont pour sur : la Cotentine, l’Augeronne et la Cauchoise.

Si il est coutume de dire que la Normandie compte autant de vaches que d’habitants, cela n’est pas le cas néanmoins il est certain que la région compte parmi les premiers rangs d’élevage de bovins en France. En effet, la production de viande bovine est favorisée par le climat, la richesse des herbages, le savoir-faire de nos éleveurs, mais aussi l’excellence de la race normande qui offre un goût fondant et délicieux (que vous ne manquerez pas de vous remémorer pendant votre location de vacances en Normandie).

Si l’élevage d’animaux de viande est une activité fort ancienne en Normandie, elle connaît son apogée au XIXème siècle, lorsque le niveau de vie parisiens leur permet d’en consommer au moins une fois par semaine. Ils se tournent alors tout naturellement vers leurs voisins normands, à qui il achètent du bétail sur pied pour l’abbattre à Paris, ou des carcasses de viande provenant des abattoirs de Normandie.

La race Normande identifiée formellement depuis 1883 au livre généalogique est donc un atout économique pour les éleveurs. Ceux-ci tirent leur revenu, aussi bien de la production de lait que de la production de viande. Le type Normand correspond à celui d’une race mixte de grand gabarit. Le poids des animaux femelles est en moyenne de 750 kg. Il est fréquent d’avoir des animaux pesant 900 kg, voire plus d’une tonne chez les plus imposants d’entre eux.

Son lait est riche, autant en matière grasse qu’en matière protéique. Très recherché par les transformateurs, il a contribué à la réputation des fromages et crèmes normands que vous ne manquerez pas de déguster pendant votre location de vacances en Normandie. La vache normande est notamment la championne toutes catégories pour le beurre et le camembert.

Afin de protéger l’appellation, il faut que la vache corresponde à certains critères pour qu’on la  considère de race Normande :

- Les animaux issus d’ascendants normands                                                         – Les animaux d’ascendance connue et d’au moins 7/8 de sang normand           – Les animaux d’ascendance inconnue et présentant une majorité de caractères extérieurs propres à la race normande : robe présentant 3 couleurs d’importance relative variable et formant des tâches aux contours imprécis (caille, blond et bringé) ; tête blanche avec le plus souvent des taches autour des yeux (lunettes) et du mufle ; mufle court et large ; front large et déprimé entre les yeux.

La présence de signes caractéristiques d’ascendance croisée est rédhibitoire (netteté du contour des tâches de la robe, tâches noires sur les muqueuses ou les trayons).

Outre le grand Ouest, la Normande a connu un gros succès à l’export, prenant le bateau dès la fin du XIXe siècle pour l’Amérique du Sud.
Aujourd’hui, on la retrouve sur tous les continents. Elle se développe aussi en Europe notamment en Belgique, en Suisse, en Grande-Bretagne et en Irlande. Elle est également présente aux États-Unis, en Australie et jusqu’au Japon ; vous ne la retrouverez donc pas dans vos assiettes uniquement à l’occasion de votre location de vacances en Normandie.

 

 

Pendant votre location en Normandie, goûterez-vous au traditionnel Camembert Normand ?

Le Camembert de Normandie, produit phare de la gastronomie locale mais plus globalement de la culture normande vous le connaissez forcément. Né dans le village de Camembert, dans le Pays d’Auge, il fera parti de votre expérience gustative lors de votre location en Normandie.

camembert-normandie-my-home-in-deauville

Le vrai camembert de Normandie est un fromage fabriqué à base de lait cru de vache, à pâte molle ( c’est-à-dire que durant sa fabrication le fromage ne subit ni chauffage ni pressage ce qui donne cet aspect onctueux voire coulant ) et à croûte fleurie ( lorsque celle-ci est couverte de penicillium lui donnant un aspect duveteux blanc ). En France, le camembert de Normandie est protégé par une appellation d’origine contrôlée (AOC) et dans l’ensemble de l’Union européenne par une appellation d’origine protégée (AOP).

Selon la légende, le camembert de Normandie aurait été inventé en 1791, par une fermière originaire de Camembert, Marie Harel, suivant les conseils d’un prêtre réfractaire venant de Brie, qu’elle aurait abritée chez elle. Vraisemblablement cette version de l’histoire aurait été inventé puis renchérit au fil du temps par les héritiers de Marie Harel afin de faire fructifier commercialement le produit. Et cela marche puisque la production du camembert de Normandie va exploser passant de 600000 unités en 1855 à environ 3 millions d’unités en 1870.

camembert-normandie-AOC-my-home-in-deauville

Le succès très important du camembert de Normandie peut s’expliquer par l’apparition du chemin de fer et notamment de la ligne Paris-Caen, inaugurée en 1863, reliant ainsi les villes normandes à la capitale en quelques heures. Cela permet une diffusion en masse de ce produit. En outre, l’invention aux alentours de 1890 par Eugène Ridel de la fameuse boite en peuplier du camembert va renforcer ce succès en facilitant le transport de celui-ci. À partir du début du XXe siècle, le camembert de Normandie va s’imposer sur les marchés français puis étrangers.

vache-laitiere-normandie-my-home-in-deauville

Victime de son succès commercial, le Camembert de Normandie fait, très tôt, l’objet de contrefaçons. Faute de protection particulière, le mot « camembert » considéré comme un terme générique tombé dans le domaine public, sa fabrication échappe à la Normandie. Face à cette concurrence déloyale, les producteurs normands s’organisent et créent le Syndicat des fabricants du Véritable Camembert de Normandie en 1909. Le 31 juillet 1909, M. Vignoboule, son président fraîchement élu, déclare « Est camembert un fromage à pâte molle égouttée, ni pressée, ni malaxée, légèrement salée, à moisissures superficielles, de format rond, du poids maximum de 350g, d’un diamètre de 10 à 11 cm , dont la matière sèche renferme un minimum de 38% de matière grasse, provenant du lait de vache et fabriqué en Normandie ».

Ce produit phare de la gastronomie normande et française, de tradition, naturel, à la saveur fruitée légèrement relevée est apprécié de tous. La fabrication d’un camembert de 250 grammes nécessite 2,2 litres de lait provenant uniquement de Normandie et 30 à 35 jours pour un fromage « fait à coeur ». Le camembert de Normandie, largement répandu dans nos assiettes sera t-il vous faire craquer lors de votre location de vacances en Normandie..?